L’organisation géographique de la Suisse et de ses 26 cantons

Héritière d’un passé où les cantons pouvaient adhérer à la confédération, la Suisse moderne a gardé la même architecture politique tout en se constituant en État.

Les décisions sont aujourd’hui partagées entre le pouvoir central et les cantons qui gardent  un bon nombre d’attributions.

La langue parlée dans les cantons

Une des particularités helvétiques est d’utiliser trois langues. Ainsi, suivant les cantons, on parlera le français, l’allemand ou l’italien. Certains cantons suisses utilisent avec bonheur même plusieurs langues.

La géographie suisse

Là encore, la Suisse fait preuve de diversité avec des différences géographiques incroyables entre les cantons. Celui de Genève par exemple, se limite à la seule ville alors que certains cantons s’étalent entre les montagnes.

Le canton le plus peuplé est de loin celui de Zurich avec plus d’un million d’habitants !

Le rôle des cantons

L’indépendance des cantons, si elle aussi importante qu’au XIXe siècle reste bien réelle. Ainsi, chacun d’eux est géré comme un mini État avec son gouvernement, son parlement, ses tribunaux et ses propres lois et réglementations.

Le frontalier qui souhaite travailler en Suisse devra donc s’informer des règles qui sont en vigueur dans le canton ou il est amené à exercer.

Liste des 26 cantons suisses

  1. Argovie – Aargau
  2. Appenzell Rhodes intérieures – Inner-Rhode
  3. Appenzell Rhodes extérieures – Ausser-Rhode
  4. Berne – Bern
  5. Bâle Campagne – Basel Land
  6. Bâle Ville – Basel Stadt
  7. Fribourg – Freiburg
  8. Genève – Genf
  9. Glaris – Glarus
  10. Grisons – Graubuenden
  11. Jura
  12. Lucerne -Luzern
  13. Neuchâtel – Neuenburg
  14. Nidwald – Nidwalden
  15. Obwald – Obwalden
  16. Saint-Gall – Sankt Gallen
  17. Schaffhouse – Schaffausen
  18. Soleure – Solothurn
  19. Schwyz
  20. Thurgovie – Thurgau
  21. Ticino – Tessin
  22. Uri
  23. Vaud – Waadt
  24. Valais – Vallis
  25. Zug
  26. Zurich – Zürich

carte des cantons suisses